Pourquoi notre peau vieillit ?



Pourquoi notre peau vieillit ? Les causes du vieillissement cutané sont multiples, plus ou moins associées selon les individus. Schématiquement, on distingue le vieillissement intrinsèque (dû à l’individu lui-même), extrinsèque (dû à des facteurs externes), et hormonal.

 

Vieillissement « intrinsèque » de la peau


Le vieillissement intrinsèque de la peau, lié à l’âge. Sous l’influence de certains gènes, les cellules de la peau se réparent de moins en moins bien, occasionnant ainsi des troubles des caractéristiques et des fonctions cutanées : l’épiderme est atrophié, le derme s’appauvrit en vaisseaux sanguins, en fibres élastiques. Les sécrétions sudorale (tranpiration) et sébacée diminuent. La peau devient plus fine, plus fragile, les plaies ont du mal à cicatriser. Elle perd de son élasticité.

 

Vieillissement extrinsèque de la peau


Le vieillissement extrinsèque de la peau, en rapport avec l’environnement et qui se manifeste davantage sur les régions du corps exposées au soleil. Les facteurs responsables sont surtout les rayons ultraviolets (UV), particulièrement agressifs sur les peaux claires. Les UVB sont les plus nocifs mais leur action est potentialisée par les UVA et les infra-rouges. On appelle « héliodermie » ce vieillissement photo-induit. Les UVB sont absorbés par l’épiderme provoquant une atrophie de celui-ci et l’altération des cellules. Ceci favorise l’apparition de « kératoses actiniques » qui sont des précurseurs de certains cancers cutanés.

Les UVA atteignent la couche moyenne de la peau (derme) et sont responsables du signe majeur de l’héliodermie, l’élastose dermique : les fibres élastiques sont cassées, et les fibres collagènes plus rares. Les vaisseaux subissent les mêmes dégâts, ce qui explique la survenue de télangiectasies (petites taches rouges vasculaires). La notion de « phototype » est importante: chez les sujets noirs, en raison de l’effet protecteur de la mélanine, les dégâts occasionnés par le soleil sur la peau sont bien moindres. Parmi les autres facteurs environnementaux favorisant le vieillissement cutané, il faut citer un grand coupable, le tabac qui aggrave les effets de l’héliodermie (élastose tabagique), l’alcool, les drogues, enfin certaines maladies chroniques ou endocriniennes comme le diabète.

 

vieillissement «hormonal» de la peau


Le vieillissement hormonal de la peau survenant chez la femme lors de la ménopause. La baisse importante de production d’oestrogènes et de progestérone par les ovaires induit une atrophie de la peau qui devient fragile et plus sèche.
Ces effets s’ajoutent aux phénomènes de vieillissement intrinsèques et extrinsèques décrits précédemment.


Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.